Les algues comme emballage

Une startup anglaise a beaucoup fait parler d’elle ces derniers mois. Elle a développé un matériau révolutionnaire à base d’algues et de plantes. Son nom, Notpla (not plastic) est fabriqué à partir de l’une des ressources les plus renouvelables de la nature, l’algue brune. Il se biodégrade en quelques semaines, naturellement. Poussant jusqu’à 1 m par jour, il ne concurrence pas les cultures vivrières, n’a pas besoin d’eau douce ni d’engrais et contribue activement à la désacidification de nos océans.

Biodégradable

La plupart des gens ne savent pas que 50 % des emballages en plastique sont utilisés une fois et jetés. Notpla se biodégrade naturellement en 4 à 6 semaines. Pas de micro-plastiques, pas de déchets pendant des siècles. Contrairement au PLA, il est compostable à la maison.

Quelques chiffres

 

Entre la surproduction de déchets, les problèmes de recyclage et la pollution des espaces naturels, le plastique est néfaste, c’est un fait. Les matières plastiques prennent plus de quatre siècles à se dégrader et contaminent toute la chaîne alimentaire. Chaque année, jusqu’à 13 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans les océans, faute d’être recyclés. L’ingestion de déchets plastique tue également les animaux marins.

Les conséquences de la pollution plastique sont à la fois d’ordre environnemental, social et économique. Mais plusieurs entreprises alimentaires ont pris des décisions. Rien n’est perdu, mais il est temps. Aux algues, citoyens… Si le recyclage est important, le gaspillage l’est tout au tant. 

Des images, de l’humour et des idées

Le plastique, à la fois une invention géniale et un fléau pour la planète. Selon l’ONU, plus de 300 millions de tonnes seront produites cette année. La majorité n’est jamais recyclée et reste sur notre planète pour toujours. A voir, la campagne de communication de Greenpeace France et le magnifique film « The Beauty »… des images fascinantes et un monde sous-marin merveilleux.